1263 personnes costumées du 5 au 8 mai 2000 à Pornichet

Nous lançons ce pari un peu fou d'inviter au moins 1263 Pornichétins à se costumer, autant d'habitants qu'en 1900, parce qu'un Centenaire est un événement exceptionnel qui ne peut se vivre au travers de simples lunettes du quotidien.
Se costumer, c'est déjà respirer le sens des histoires, petites et grandes qui ont accompagné et influencé le développement de notre ville. Se costumer, c'est revivre une époque et mieux la comprendre. Se costumer, c'est s'affranchir des barrières sociales et vivre ces premiers jours du mois de mai sur le même pied d'égalité. Se costumer, c'est retrouver une âme d'enfant et un esprit ouvert, prêt à vivre différemment durant ces 4 jours, l'aventure de notre ville. Se costumer, c'est faire un pied de nez à cet adage qui affirme que le Français n'est pas joueur et ne sait pas faire la fête.
Se costumer et continuer à vivre normalement, en allant faire ses courses, se promener sur le bord de mer ou participer aux différentes festivités du Centenaire, c'est aussi et avant tout permettre de changer notre décor quotidien et de créer des images fortes. C'est permettre des rencontres improbables autour d'une même table de café entre un paludier du siècle dernier, une élégante de la Belle Epoque, un pêcheur ou une baigneuse des années trente et un zazou ou une campeuse des années 50. Se costumer c'est faire un clin d'œil complice aux auteurs surréalistes qui ont tant aimé notre ville.
Se costumer, c'est déjà entrer dans la fête et se donner les moyens de la vivre de façon extraordinaire. Choisir son costume, c'est déjà commencer l'album photo des souvenirs de ces fêtes du Centenaire que nous souhaitons inoubliables. Alors, à chacun son costume et tous ensemble pour que la fête commence !


Les avantages du costume.

Les personnes qui vivront costumées les festivités du Centenaire auront droit à des avantages et quelques privilèges.
Ainsi, les personnes costumées seront prioritaires pour monter à bord d'un véhicule d'époque, que ce soit une torpedo Dion-Bouton, une Renault Mona 6, un coupé des années twist, ou un prototype futuriste, et se rendre par exemple de la Gare à Congrigoux.
De la même façon, même si tous les accès seront gratuits, certains événements comme les concerts lyriques dans les villas, le cinéma à l'ancienne ou le bal dingue dans un chapiteau début de siècle nécessiteront pour des raisons de sécurité, la mise en place d'une réservation sous forme de billetterie gratuite. Les personnes costumées seront bien sûr prioritaires.
Vous l'aurez compris pour que le costume constitue un véritable sésame, à vos armoires et place à votre imagination....


Comment faire pour se costumer ?

Plusieurs possibilités s'offrent à tous ceux et toutes celles qui souhaitent être complices de ce défi : La plus simple : fouiller dans les greniers qui abritent de véritables trésors en matière de vêtements et d'accessoires.
La plus personnalisée : créer son propre costume avec ou sans l'aide de " l'atelier couture du Centenaire ". Les plus rapides : faire appel à la location au tarif préférentiel de 250 F, auprès de PEIGNON (pour les modèles de la Belle Epoque) ou de ORGANDI (pour les modèles des années 20, 30 et 50) par notre intermédiaire ou acquérir un costume réalisé par l'atelier couture (tarifs de 50 F à 300 F).
De nombreux costumes, patrons et catalogues sont présentés dans la Maison du Centenaire, n'hésitez pas à venir les consulter.
Les plus talentueuses peuvent s'inscrire à la Maison du Centenaire pour réaliser au sein de l'Atelier Couture leur propre costume avec l'aide et les conseils des couturières bénévoles.
Quant à ceux et celles qui envisagent de louer un costume ou de commander un modèle à l'atelier, ils doivent rapidement se faire connaître à la Maison du Centenaire, les quantités, aux prix préférentiels précités, sont en effet limitées.

Explications et Renseignements à : la Maison du Centenaire, 115 avenue du Général de Gaulle 02.40.61.53.57.