LE TEMPS DU SOLEIL OU LE CORPS BRONZE (1920-1939)

Bains de mer et de soleil. Reconnu pour ses vertus durant l'antiquité, le bain de soleil est remis à l'honneur au début du siècle. Jusque là, être bronzé était considéré comme "vulgaire" et la beauté était synonyme de blancheur.

Comme pour l'eau de mer, c'est d'abord la médecine qui préconise des cures de soleil, pour lutter contre la fatigue, "l'étiolement". Aussi, à partir des années 1920, bronzé rime avec bonne santé. De nombreux livres sur l'art du bronzage paraissent alors. En 1927, Jean Patou créé l'huile de Chaldée, le premier produit solaire français. Mais c'est l'ensemble des comportements qui évoluent peu à peu.

"Se dévêtir, bronzer, faire de la culture physique, jouer en plein air, devant la mer, comme des enfants . Voilà la nouvelle mode".

L'art de brunir - 1936

(Musée municipal contrôlé - Association pour l'animation de l'Ecomusée de Saint-Nazaire)